Posts Tagged "Mcafee"

McAfee se mobilise pour la sécurité de l’Internet des objets

McAfee se mobilise pour la sécurité de l’Internet des objets

L’Internet of Things (IoT) prend de l’ampleur et l’infinité des possibilités qu’il offre le promet à un avenir radieux. Malheureusement, ces installations industrielles ne sont pas épargnées par la menace d’attaques informatiques, imposant la mise en œuvre de dispositifs de sécurisation plus performants. Les objets connectés sont plus difficiles à protéger   Étant reliés à différents appareils numériques pour fonctionner, les objets connectés sont particulièrements vulnérables au hacking. Fonctionnant parfois en système indépendant ou connectés par intermittence, issus d’environnements industriels divers, ils sont difficiles à sécuriser avec une solution unique, ce qui requiert des mises à jour multiples et plus fréquentes.   Or, l’Internet des Objets exige une disponibilité irréprochable et une fiabilité à toute épreuve. Pour y parvenir, tous les acteurs du secteur doivent renforcer leur collaboration : outre les fabricants, les éditeurs de logiciels de sécurité et vendeurs de procédés industriels, l’implication des gouvernements est indispensable.   Une récente étude d’Aspen Institute a d’ailleurs révélé la recommandation de 76 % de spécialistes de l’IT de déployer un système de défense nationale afin de prévenir les atteintes par les cybercriminels des infrastructures vitales d’un État.   Pour les industriels, il en résulterait un accroissement de la productivité et l’encouragement de l’innovation sans avoir à se préoccuper de problématiques de sécurité, autant d’éléments pour supporter le dynamisme de l’industrie à l’échelle du pays.   McAfee œuvre à la sécurisation des objets connectés   Acteur incontournable en matière de sécurité informatique, Intel Security (ex McAfee) ambitionne de fournir aux consommateurs des produits fiables, répondant à des inquiétudes grandissantes sur la valeur et confidentialité de leurs données personnelles.   La compagnie multiplie les accords avec des marques d’ordinateurs, ainsi que de mobiles, un segment à croissance très rapide à l’heure actuelle, pour proposer ses technologies, lesquelles dépassent le cadre des produits antivirus, pour couvrir également la gestion de mot de passe, les ransomwares et autres malveillances. En juin 2015, les solutions McAfee ont protégé plus de 100 millions de personnes à travers le...

Read More

McAfee participe au démantèlement de Beebones

McAfee participe au démantèlement de Beebones

La lutte contre les botnets bat son plein à travers le monde. Ce mois-ci, c’est Beebone qui a été mis hors d’état de nuire grâce à la collaboration des autorités européennes et d’acteurs privés, dont McAfee.    Une menace polymorphe éradiquée Particulièrement virulent, Beebone avait réussi à contaminer plus de 12.000 ordinateurs, mais ce chiffre est certainement sous-estimé, selon le J-Cat, un groupe spécial monté par Europol pour lutter contre la cybercriminalité. De plus, ce botnet n’était que l’un des multiples supports utilisés par le malware AAEH pour répandre son virus. En 2014, McAfee avait estimé à 100.000 le nombre d’infections liées à ce programme malveillant, les États-Unis étant la cible principale. Même si sa taille n’était pas exceptionnelle, la structure modulaire d’AAEH l’a rendu particulièrement agressif. Une fois installé sur une machine, ce ver informatique polymorphe évolue à grande vitesse à travers l’ensemble du réseau auquel il est connecté et télécharge des éléments complémentaires afin d’augmenter sa puissance. Parmi ces derniers, on recense le récupérateur de mots de passe bancaires bien connu ZBot, le rootkit ZeroAccess, ainsi qu’une poignée de faux antivirus ainsi que des « rançongiciels », également fortement populaires auprès des pirates à l’heure actuelle. Cette capacité et le niveau de sophistication du logiciel utilisé expliquent les 5 millions de signatures qui seraient associées à ce malware, et les difficultés qui attendent les analystes et éditeurs de solutions de sécurité pour désinfecter l’intégralité des appareils touchés. En effet, en remontant la piste d’AAEH, McAfee a réussi à retracer les premiers signes dès 2009.    Une action internationale de grande envergure  Pour mener à bien cette opération de démantèlement, les experts se sont servis de la technique du Sinkhole, qui consiste à lister tous les noms de domaines et adresses IP que le malware a utilisés, ainsi que les outils que les hackers exploitent pour voler les données stockées dans les ordinateurs infectés. À leur place, la coalition a déployé un centre de commande et contrôle sain afin que les machines infectées ne puissent pas télécharger insidieusement les mises à jour des malwares. Ce type de malware devient d’ailleurs de plus en plus répandu et de plus en plus complexe, puisque pratiquement au même moment, les serveurs d’un autre réseau, Simda, ont également été saisis ou désactivés dans plusieurs pays. Toutefois, le démantèlement du botnet n’a été suivi d’aucune arrestation de cybercriminel, l’enquête suit son cours. En attendant, pour se...

Read More

McAfee renforce la protection des montres connectées

McAfee renforce la protection des montres connectées

Les montres intelligentes séduisent, mais comme les autres objets connectés, elles sont particulièrement vulnérables face aux attaques informatiques. Dans le but de renforcer sa sécurité du modèle Watch Urbane LTE de LG, Intel a dévoilé à l’occasion du Mobile World Congress une version spéciale de son antivirus, baptisée McAfee Mobile Security.   La sécurité, principal obstacle à l’essor des objets connectés Même si l’internet des objets et sa capacité à faciliter le quotidien ont de quoi plaire, la question de la sécurité représente un obstacle de taille. Les autorités redoutent même une explosion des vols de données privées par le biais de ces appareils électroniques, mais aussi leur détournement à des fins frauduleuses. HP Fortify a même publié une liste de 250 failles décelées dans certains des objets plus populaires sur le secteur de l’IOT, dont les téléviseurs, les webcams, les pèse-personnes, les thermostats, les alarmes, etc. Selon le département sécurité de Hewlett Packard, 70 % n’utilisent aucun cryptage et 80 % ne demandent qu’un mot de passe simple lors de l’authentification sur des connexions tierces. Les acheteurs aussi se montrent réticents, les scandales successifs en matière d’atteinte à la vie privée et à la confidentialité des informations personnelles. En France, une enquête Havas media révèle ainsi que le risque de piratage inquiète 78 % des consommateurs ; pour 28 % des sondés, c’est le principal frein à l’achat de ce type d’équipement, tandis que 25 % évoquent comme danger majeur la possibilité de détournement d’utilisation des objets.   Avec McAfee Mobile Security, Intel entre sur le marché de la sécurité de l’IOT La montre intelligente est encore plus sensible que les autres accessoires du fait de l’accès possible à tous les contenus de son propriétaire. Elle serait même une cible encore plus prisée qu’une carte de crédit, ses données ayant une valeur inestimable pour les hackers. Les impératifs de détection et d’élimination des menaces requièrent l’intégration d’une solution performante directement. C’est pour répondre à cet objectif que McAfee a développé son produit Mobile Security, qui équipera de série la montre LG Watch Urbane. Outre une défense efficace contre les programmes malveillants, ce package sécuritaire inclut des options de localisation, de verrouillage et de suppression à distance des données. Intel franchit avec McAfee Mobile Security une première étape dans sa conquête du marché de la sécurisation des montres, et plus généralement, des objets connectés. L’ampleur des enjeux multiplie en effet la valeur des solutions proposées pour...

Read More